Dernière Prédication

Historique des prédications

Bibles par Internet

Le Film de Jésus

Le Film de votre vie

Témoignages

Poèmes

Dessin

Animation

Prière

Nous soutenir

Nos visiteurs

Sites intéressants

Contact

Espace Membres

Annuaire des Eglises


Ce site est référencé sur l'Annuaire Chrétien Multilingue
Ce site est référencé sur
l' Annuaire Chrétien Multilingue


La prière

«  Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai » (Evangile de Jean 14.14)

Définition : de « Prière ou prier » : Elévation de l’esprit vers Dieu ou acte par lequel on s’adresse à Dieu, pour exprimer l’adoration ou la vénération, faire une demande, une action de grâce…

Faire une demande pour recevoir, nous pouvons traduire aussi faire une demande = recevoir

(Généralement lorsqu’on fait une demande écrite à un organisme ou à quelqu’un, nous recevons une réponse très rapide par écrit ou par téléphone).

Introduction :

La prière est l’un des fondements que tout chrétien doit connaître. Mettre en pratique ce fondement, c’est demander à Dieu les choses utiles, et cette demande s’accompagne toujours de la foi. En principe nous recevons les choses que nous demandons à Dieu. Mais, il y a des exceptions.

Nous retrouvons ces 2 choses dans :

Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. (Evangile de Matthieu 21.22)

Ou encore :

Seigneur, je ne mérite pas que tu entres sous mon toit, mais dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri. (Evangile de Matthieu 8.8, Luc 7.6)

Lecture Dans l’Evangile de Luc chapitre 11.1 - Jésus et la prière

Un jour, Jésus priait en un certain lieu. Quand il eut fini, un de ses disciples lui demanda: «Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l'a appris à ses disciples.» (Voir aussi Matt 6.9-13; 7.7-11)

J’aimerais que vous vous mettiez à la place de ce disciple, pour bien comprendre cette demande formulée envers notre Seigneur.

1) L’éducation à la prière.

Nous pouvons noter dans ce verset que ce disciple demande à Jésus de les enseigner sur la prière. Il savait que Jean-Baptiste enseignait la prière à ses disciples, donc il est évident que Jésus va les enseigner sur ce thème ; mais je pense qu’il s’est rendu compte qu’ils avaient besoin lui et les autres de l’enseignement de la prière, pour grandir spirituellement, afin d’être instruit des choses de Dieu, et éviter de ressembler aux païens qui passent du temps dans la prière et multiplient les formules sans vraiment obtenir de réponse.

Jean-Baptiste avait une bonne connaissance des choses de Dieu, et il s’avait qu’un jour viendrait Jésus, l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1.29). Celui qui est plus puissant que lui et qui baptise d’Esprit Saint et de Feu (Matthieu 3.21). Celui dont il dit : (…) « Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi » (Jean 1.30)

J’attire votre attention sur le fait, que ce disciple avait compris une chose : lorsque Jésus priait, c'est-à-dire lorsqu’il faisait une demande à Dieu sa demande était exaucée immédiatement ! Donc il est important de se poser la question : « Comment prier ? »

2) Comment prier ?

Jésus nous demande de prier sans relâche et en tout temps. Il est le modèle parfait pour apprendre à prier, aussi bien pour la théorie que sur la pratique.
Inutile d’aborder les différents versets où Jésus prie… Allons directement à son enseignement sur la prière.


Evangile de Luc 11.2 (Matthieu 6)

Jésus leur dit : Quand vous priez dites :

Père !
Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne !

(Du latin sanctus c'est-à-dire Saint) 1) Rendre Saint. 2) Révérer comme Saint, Honorer, traiter avec un profond respect, parce que Dieu est Saint et son nom est Saint. Sanctifier, mettre en état de grâce, confirmer, bénir…

C’est la première fois qu’un homme dit à Dieu, Père ! Jésus fait comprendre que Dieu n’est pas qu’un créateur, mais bien plus que cela, il est un Père, avec un cœur de Père pour ses enfants…

3) Il faut prier Dieu notre père.
Un père sait de quoi son enfant a besoin avant même qu’il le lui demande, c’est pourquoi Jésus dit : Car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous le lui demandiez (Matthieu 3.8)

Ne priez pas comme les païens.
Le Seigneur dit cela, parce que les païens ne connaissent pas Dieu. Mais nous, nous le connaissons et nous savons que nous sommes ses enfants. C’est pourquoi notre prière doit être différente de la prière de ceux qui ne connaissent pas Dieu « Le Père ».

Matthieu 6.5 Enseignement de Jésus au sujet de la prière
«Quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites: ils aiment à prier debout dans les synagogues et au coin des rues pour que tout le monde les voie. Je vous le déclare, c'est la vérité: ils ont déjà leur récompense ».

Jésus dit « Je vous le déclare, c’est la vérité : ils ont déjà leur récompense. (Les païens)

Gloire à Dieu ! Dieu est plein de compassion pour sa création …
Imaginez à présent si vous soyez ses enfants! Je suppose que vous connaissez la suite…
Car Dieu est miséricordieux pour les païens comment est-il pour ses enfants ?!

Parfois, des chrétiens me disent le Seigneur ne me répond pas ! Il préfère répondre à d’autre…
Mais pourquoi Dieu n’intervient pas ? Là aussi il y a des exceptions.

En principe, si nous sommes les enfants de Dieu ! Nous sommes ses privilégiés. Nous savons qu’un père met la priorité dans sa famille, pour satisfaire les besoins de celle-ci, mais parfois pour marquer sa bonté de père, il vient en aide en dehors de sa famille…

4) Dans cette même prière Jésus nous enseigne à demander à Dieu de ne pas nous laisser entrer en tentation.

Il faut lui demander cette protection, celle que Jésus a dîtes dans Matt 6.13. « Ne nous laisse pas entrer dans la tentation, mais délivre-nous du Malin. Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour toujours. Amen.

Jésus a déjà prié pour nous (vous et moi)
Je ne te prie pas de les retirer du monde, mais de les garder du Malin. (Jean 17.15)

Il y a des passages très importants dans l’évangile de Jean, avec des exemples qui ne sont pas là par hasard :

Jean 11.21à 23
Marthe dit à Jésus: «Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que même maintenant Dieu te donnera tout ce que tu lui demanderas.»

Réponse de Jésus : Ton frère ressuscitera
       a) Jésus est la vie ! Et là où est Jésus, la mort n’a aucun pouvoir !
       b) Marthe sait que lorsque Jésus demande quelque chose à son père il va l’obtenir, elle sait qu’elle peut passer par Jésus pour que Dieu l’exauce. (Jésus est le seul médiateur entre l’homme et Dieu, voir l’épître aux hébreux 9.15)

Jean 11.32
Marie arriva là où se trouvait Jésus; dès qu'elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit: «Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.»

       a) Même constat que Marthe Jésus c’est la vie et là où es Jésus la mort n’a aucun pouvoir…

Jean 11.33-34
33 Jésus vit qu'elle pleurait, ainsi que ceux qui étaient venus avec elle. Il en fut profondément ému et troublé,
34 et il leur demanda: «Où l'avez-vous mis?» Ils lui répondirent: «Seigneur, viens et vois.»

Il y a une demande qui est faite ou plutôt une réflexion qui réveilla le cœur de Jésus, ce coeur plein de compassion. Nous retrouvons presque les mêmes paroles que Marthe, mais la seule différence c’est que lorsque Jésus veut lui faire réponse, Marie lui dit « Seigneur, viens et vois »

Nous savons que Jésus connaît tout, pourtant il lui pose la question « où l’avez-vous mis ? » afin que par son action, ceux qui ne croient pas encore en lui puissent glorifier Dieu !

C’est la première fois, qu’une personne demande à en voir une autre morte, et depuis 4 jours. Imaginez ceux qui écoutaient le Seigneur et ne réalisaient pas qu’il allait redonner la vie à ce mort.
Pour Jésus, c’était chose facile à réaliser, c’était certainement comme donner un verre d’eau à un homme qui n’avait pas bu depuis 4 jours.

À travers les choses visibles, Jésus nous montre les choses invisibles. « Par ce qu’il est la résurrection et la vie. Et celui qui croit en lui vivra, quand bien même il serait mort». (Jean 11.25)

Jean 11.39
39 «Enlevez la pierre», dit Jésus. Marthe, la sœur du mort, lui dit: «Seigneur, il doit sentir mauvais, car il y a déjà quatre jours qu'il est ici.»

Cette histoire, ne semble pas être comprise par Marthe qui vient rappeler à Jésus, qu’il est trop tard pour venir en aide à Lazare…Elle pense que Jésus n’est qu’une personne, ou peut être a-t-elle oublié qui était ce Jésus, sans réaliser la suite des évènements qui vont suivre…Mais Jésus est plus qu’une personne, il est la vie ! (Qui est ce Jésus pour toi ?)

La réponse de Jésus à Marthe : (Jean 11.40-42)
«Ne te l'ai-je pas dit? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.»
41 On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux vers le ciel et dit: «Père, je te remercie de m'avoir écouté.
42 Je sais que tu m'écoutes toujours, mais je le dis à cause de ces gens qui m'entourent, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé.»

Prier, sans croire, c’est prier pour rien ! Marthe nous donne le modèle d’une personne qui prie, mais qui ne croit pas vraiment aux choses quelle demande…

Pourtant, si vous lisez dans l’évangile de Luc au chapitre 10 à partir du verset 38 à 42
Nous retrouvons le passage de Marthe et Marie. C’est Marthe qui le reçu dans sa maison et dans ce même passage c’est plutôt Marie qui aimait écouter les paroles de Jésus.

Lorsqu’il leva les yeux vers le ciel, j’imagine qu’il a vu le Père à l’écoute, attentif aux désirs de son fils, parce que Jésus n’avait pas les désirs de ce monde. Son unique désir étant de faire la volonté du Père.

5) Prier pour recevoir.

Je t’invoque car tu m’exauces (tu me réponds) ô Dieu ! Incline vers moi ton oreille, écoute ma parole ! (Psaume 17.6) faire le rapprochement avec (Jean 11.40-42)

1Jean 5.15
Sachant donc qu'il écoute nos prières, nous avons aussi la certitude d'obtenir ce que nous lui avons demandé.

Marc 11.24
C'est pourquoi, je vous dis: Quand vous priez pour demander quelque chose, croyez que vous l'avez reçu et cela vous sera donné.

6) Les obstacles à la prière.

Je disais qu’il y a des exceptions. En effet, nous devons savoir qu’il y a des obstacles qui font barrage à nos prières :

                                L’orgueil (Jacques 4.6)
                                L’incrédulité (Marc 9.24)
                                L’amour du monde (lire Luc 15)
                                La dureté de cœur (souvent à cause d’un manque de pardon)
                                La mésentente familiale (Matthieu 18.15 à 35)
                                Mauvais témoignage de soi


Conclusion.

La prière est le moyen que Dieu a donné aux hommes pour lui parler. Elle est une nourriture spirituelle «Notre pain quotidien ». Nous avons comme professeur « Le Seigneur », et il nous enseigne la prière, aussi bien dans sa théorie que dans sa pratique…

Que Dieu vous bénisse !

Aumônier Protestant G.GAMUZZA

Copyright©Lacompassion.com - 2005 -2014 - Tous droits réservés