Dernière Prédication

Historique des prédications

Bibles par Internet

Le Film de Jésus

Le Film de votre vie

Témoignages

Poèmes

Dessin

Animation

Prière

Nous soutenir

Nos visiteurs

Sites intéressants

Contact

Espace Membres

Annuaire des Eglises


Ce site est référencé sur l'Annuaire Chrétien Multilingue
Ce site est référencé sur
l' Annuaire Chrétien Multilingue



Témoignage de David

Aujourd’hui, malgré un passé plus que difficile et rempli de haine,
David est un témoin vivant de Jésus-Christ et il témoigne de l’Amour qu’il a reçu de lui.

Mon prénom est David, je viens de Polynésie et j’aimerais vraiment vous témoigner, de ce que Dieu a fait dans ma vie, parce que c’est vraiment un miracle. 

Mon passé est celui de la drogue, l’alcool, et la dépression, des années d'égarement qui m'ont mené au moment où je suis tombé gravement malade, et où les médecins m'ont condamné. Voulant mettre fin à tout ça, je me suis tiré une balle dans le ventre.

À plusieurs reprises, lorsque j’étais plus jeune, on m'a violé, et lorsque j'y ajoutais ces années vécues dans la drogue et la prostitution, ma vie n'était plus qu'un cauchemar… Aucune autre issue pour moi ne semblait possible!  

Mais moi qui pensais mourir ce jour là, je me suis raté.. Et j'ai dû être hospitalisé 6 mois à cause de cette bêtise!

Si à ma sortie de l’hôpital je ne connaissais toujours pas le Seigneur, la main du créateur était déjà sur moi et son regard plein d’amour et de compassion me suivait…  

J’ai passé du temps en maison de correction et en prison, j’avais des parents qui me détestaient, et j’étais considéré comme un enfant de Satan… Ma vie n’avait aucun but !

Et j’ai décidé un jour de voyager, alors que je ne savais ni lire ni écrire. Pas même mon nom. Je n'ai commencé à apprendre que depuis 5 ans seulement... Aimer les autres, je ne savais pas ce que ça voulait dire.. Je ne connaissais pas l’amour. Par contre, il m'était plus facile de me détester et de détester les autres, parce que je n’étais qu’un voleur, un menteur, et que la seule chose que je faisais, c’était faire du mal autour de moi… Je détestais mes parents, le monde, parce que la haine m'habitait, jusqu'au jour où une lumière m'est apparue !

 Après avoir voyagé plusieurs années, je suis arrivé à l’île de la Réunion où j’ai rencontré une amie avec laquelle je suis resté un an. Je pensais avoir rencontré l’amour de ma vie, mais malheureusement avec mon amie ça ne marchait pas. Pourtant j’étais convaincu qu'un simple rayon de soleil pouvait changer le cours de ma vie, mais je continuais hélas à me droguer, mentir, et faire plein de mauvaises choses.

Une goutte d’eau.

Puis, j’ai décidé de rentrer en France mais, pas de bol pour moi, mes parents refusaient de me revoir. Un ami de Paris, quelqu’un d'assez riche, m’a alors reçu dans son château, mais ce refus était la goutte de trop dans le marais de mon passé…Cette vie n’avait aucun sens pour moi. Je me disais: "Personne ne t’aime et ne peut t’aimer sur cette terre! Et j’ai voulu mettre fin encore une fois à mes jours, avec une balle de 22 long rifle, car pour moi c'était la seule chose que je méritais de toute façon… Je pensais que je n'étais qu’une ordure juste bonne à finir à la poubelle, et qui ne méritait tout simplement pas le droit de vivre et d’être aimé…

Ma mère a fini par être touchée par ma souffrance, et elle est venue aider ce fils qui ne cherchait en fait qu’une seule chose: un peu d’amour… Elle s’est occupée de moi et a commencé à me dire qu’elle m’aimait. Ça, pour moi, c’était quelque chose de magique ! Dès que j’ai entendu cette phrase: " je t’aime mon fils", ça faisait comme une voix avec de l’écho, comme si cette voix à l’intérieur de moi se heurtait à de grandes montagnes… Et ce moment agréable, cette toute petite goutte d’amour, a fait sortir de mon cœur des litres de haine…

Réalise tes rêves mon enfant "

Les choses que Dieu fait sont vraiment incroyables ! Savoir que ma mère m’aimait était quelque chose de vraiment fantastique…

Et elle m’a aussi encouragé, me disant: "Mon fils, réalise tes rêves, tous tes rêves… Et si ton rêve est d'aller en Polynésie, vas-y ! "

C'est ce qui m'a décidé à partir pour la Polynésie, alors qu'elle était malade et que l'on m'apprenait, quinze jours à peine après mon arrivée là bas, qu'elle allait mourir.

Je suis donc immédiatement revenu en France, sans autres vêtements que ceux que je portais, ni argent, n’ayant que mon sac à dos pour bagage. Mais il fallait absolument que j'y retourne au plus vite…

Lorsque je suis arrivé le soir même, ma mère était dans une souffrance atroce et m’attendait pour mourir. Après m’avoir demandé mon pardon, elle s'est alors éteinte.

Je vous avoue que j'ai ressenti ce soir là comme une délivrance et qu'une porte en moi s’est ouverte: celle de mon cœur… Ce prisonnier que j'étais, à l’intérieur, venait de goûter à la liberté.. et surtout à l’amour !

Je regrette de ne pas avoir connu le Seigneur à l'époque, parce que j'ai vu des guérisons, des miracles dans ma vie, et que j’ai été guéri de tumeurs au cerveau de façon incroyable pour moi et pour les autres.

Mais je n'ai pas abandonné mon rêve, pensant à ce que ma mère m'avait demandé: de me réaliser, de réaliser tous mes rêves, comme celui d'aller en Polynésie si c’était un de mes rêves! … Une autre phrase où elle disait: " Change de vie David ! " est venue renforcer ce désir de reprendre la route et, un mois et demi plus tard, je repartais pour Tahiti. C’était pourtant quelque chose de très dur pour moi, ne sachant toujours pas lire et écrire et rejeté de tous, famille ou amis. Car je n’avais plus personne, le jour où j’ai rencontré mon épouse sur l’île marquise, et l'envie de me suicider restait présente malgré notre mariage. Je continuais à prendre des médicaments, à me droguer, poursuivi par l'idée de me pendre ou de me couper les veines. Re belote... Ma vie n’avait aucun but !

Jusqu’au soir où j’ai fait une découverte magnifique …

Un ami m’invite.

Un soir quelqu’un me dit: " Viens, je vais te présenter ton meilleur ami…  Je lui ai répondu: " Tu sais, personne ne m’aime et je n’ai pas d’ami. Je ne suis qu’un homme qui ne sait rien faire de bon. Je ne sais même pas travailler! " Alors cet homme me répond: " Si David! LUI il t’aime, parce qu'il est ton créateur…". Et il m’invite à venir avec lui dans l'une des églises de Polynésie française, à Taravao.

Ce soir là, J ’ai accepté de l'accompagner à la réunion d’évangélisation, mais j’ai dit au Seigneur, avant d'entrer dans l'église: "Si vraiment tu existes, s’il te plait, montre-moi ta puissance!".

. À l'intérieur, j’ai vu des gens qui applaudissaient, tous enthousiastes, chantant et louant Dieu… Et je me suis dis: "Qu'est ce que c'est que cette église de fous? Une secte ?… Et si moi je suis fou, ils le sont plus que moi…

Il y avait un pasteur américain qui prêchait l’évangile et qui, au milieu du sermon, m’a demandé mon prénom devant tous. Puis, il a commencé à me dire: " Tu es venu ici pour la première fois, et je sais que ce soir tu veux de te pendre, que tu es venu ici avec un passé trop lourd pour toi… Puis il a continué ainsi: Le Seigneur te dit: " David, sache que je t’aime tel que tu es, que je peux te changer David, que je te connais mieux que quiconque".

Là je me suis dit: " Qui peut me connaître et m’aimer? Je ne crois pas à ces choses là, aux voyants… Et le pasteur avait ajouté: "Si ce soir tu viens devant, si tu acceptes qu’on prie pour toi, le Seigneur va te délivrer de tous tes péchés! ". Je me suis dis c’est impossible ! Personne ne peut m’aimer, donc comment le Seigneur peut–il m’aimer ainsi ? Je suis tellement sale, et j’ai fait beaucoup de choses horribles…

Je n’avais rien à perdre. Mon épouse m’avait quittée, je n’avais plus de foyer, et je me disais que si ça ne marchais pas je me supprimerai en rentrant !

Libéré au nom de Jésus.

Pourtant ce soir là, quelque chose m’a aidé, et j’ai répondu à l’appel du pasteur… Je suis allé devant, ils ont invoqué le nom du Seigneur et, pendant l’imposition des mains, les écluses des cieux se sont ouvertes pour moi, j’ai été rempli de son Amour, et je vous jure que ce soir là le Seigneur m’a délivré !

J’ai été délivré de tous mes péchés, de la drogue, de la dépression... Et on m’a offert une bible, j’ai commencé à savoir lire et écrire, et depuis ce jour là j’ai commencé à m’aimer, à travailler, apprendre à aimer les autres, à me respecter et les respecter.

Je remercie mon église qui me soutient… Je remercie le Seigneur, pour mon épouse Stella qu’il m’a donnée et que j’aime, et je remercie surtout Jésus, éternellement, pour m’avoir guéri, délivré, et pour avoir transformé ma vie… Je peux dire à présent qu’il est mon sauveur…

Merci pour ce temps de lecture, parce que vous m'avez permis ainsi de témoigner… Que le Seigneur vous bénisse abondamment !… Amen.

David

Cliquez ici pour répondre à ce témoignage
Cliquez pour ajouter "La compassion.com" dans vos favoris

 



Copyright©Lacompassion.com - 2005 -2014 - Tous droits réservés